preloader
wpRock CSS - Zomm effect on image hover

Nos propositions pour la circulation sur l'extrémité Est de la rue des Maraîchers

Notre proposition
Enfin! L'espace boisé derrière la MJC, espace qui devait être défriché est enfin reconnu Zone Humide et devient inconstructible. On ne peut que déplorer la gestion "brouillonne" de ce dossier par la municipalité qui a ainsi fait perdre 6 années à ce projet de ce construction.
brouillonne nous nous permettons cet écart de langage qui reprend ce que la liste Villebon avec Vous s'était permis d'écrire pendant sa campagne
Touche pas à mon arbre
L'aménagement du terrain libéré par la DGA est un sujet important. La signature d'une convention foncière sans avoir au prélable défini les contours du projet autres que ceux du PLH et du PLU clot le débat sur l'avenir de ce terrain avant même qu'il ait commencé. Périmètre de la convention EPFIF
La circulation par la rue de la Basse Roche pour les véhicules de l'exploitation agricole: des manoeuvres multiples et un empiétement sur le trottoir! Entrée rue de la Basse Roche

La rénovation de la rue des Maraîchers, un sujet qui nous concerne tous, traité dans l'opacité: les habitants réduits à poster dans une messagerie électronique pour faire connaître leur point de vue. Rue des Maraîchers


Le dernier numéro de Vivre à Villebon, intitulé «Villebon solidaire» est un peu étonnant. Un effort réel a été mené en direction des personnes âgées avec la distribution de panier repas. Des groupes de Villebonnais ont aidé de leur propre initiative aider à fabriquer des visières de protection. Par contre la municipalité n'a fait qu'un effort de solidarité minimale pour les familles avec enfants subissant des pertes de revenus. Elle a refusé d'organiser un effort collectif et solidaires de fabrication de masques. Masque

La campagne électorale a pris fin et le premier tour des élections s'est déroulé le 15 mars dans des circonstances très particulières. Retrouvez ici notre message à l'intention des habitants de la ville. Résultat élections


La majorité municipale a préféré dans le dernier numéro de Vivre à Villebon faire une lecture bien particulière de ces résultats, évoquant dans sa tribune "un renouvellement massif du soutien des Villebonnais à cette équipe" . Ces propos paraissent plus incantatoires que fondés sur la réalité des chiffres. Cette équipe a recueilli 62% des voix soit un score en baisse par rapport aux échéances précédentes et n’a reçu que les suffrages que 1750 électeurs/électrices soir 24.5% des 7162 inscrits. Notre liste « Partageons Demain » a reçu les suffrages de 1069 électeurs/électrices soit 15 % des inscrits. Évoquer un soutien massif dans ces conditions est inapproprié. La situation sanitaire peut être invoqué pour expliquer l’abstention massive. Nul ne peut dire dans quel sens elle a joué. L’augmentation significative en pourcentage des votes reçues par notre liste montre indéniablement qu’une demande forte de prise en compte véritable et non pas de façade des idées que nous avons portées liste est présente.
La démocratie est au cœur de notre système politique et elle est fragile. La transparence des actes publics est une exigence qui la renforce. C’est au nom de celle-ci que nous publions ici un récapitulatif de nos dépenses de campagne. Nous appelons publiquement la majorité municipale à la même transparence. Nos dépenses de campagne